32.5 C
Dakar
18 May 2021
Makarimal Akhlaq
  • Etape de Djewol (10 août 1895)

Serigne Touba est allé à la rencontre du plénipotentiaire du Gouverneur qui conduisait sa troupe vers Mbacké Baary, cette demeure bâtie exclusivement pour étudier et enseigner. Cette rencontre est intervenue dans l’après-midi du même jour dans une localité appelé Djewol. Ainsi, il passa la nuit du dimanche dans cet endroit (Djewol) sur l’ordre de DIEU, LE TRES PUISSANT, L’UNIQUE.

  • Etape de KOKKI (août 1895)

Cheikh Ahmadou Bamba est partie à l’aube d’un lundi, après la prière du matin. Il passa la journée dans une localité appelée KOKKI chez Cheikh Mukhtar alors maître de la communauté musulmane du Kajoor. Il quitta KOKKI dans la nuit du même jour, accompagné d’une foule, pour arriver peu avant l’aube dans le cercle de Louga.

  • ETAPE DE LOUGA (août 1895)

Cheikh Ahmadou Bamba arriva à Louga peu avant l’aube, pour n’en repartir qu’après la prière de l’après-midi qu’il observa à la gare du même cercle d’où il prit le train en direction de Saint Louis.

  • L’ETAPE DE SAINT LOUIS (août 1895)

Cheikh Ahmadou Bamba nous apprend qu’il descendit du train peu avant la prière de maghreb et fut interné dans une résidence. Il passa dans cette résidence le reste du mois de Safar et le mois de Rabii’ Al Awwal, sur l’ordre de DIEU(LSI). Il quitta Saint Louis un jeudi après y avoir subi des épreuves dont il dit ne jamais évoquer par courtoisie à l’endroit du Plus Digne de Reconnaissances.

  • L’ETAPE DE DAKAR (18 septembre 1895)

De Saint Louis, il prit le train jusqu’à Dakar où il passa la nuit du vendredi. Et de là, il partit en prenant le bateau à destination de la célèbre île du Gabon. Ce voyage vers le Gabon est intervenu le 21 Septembre 1895.

  • ETAPE DU GABON (Septembre-octobre 1895)

Il atteignit l’île du Gabon dont il nous renseigne sur la damnation des habitants auprès de DIEU (SWT) LE TRES HAUT et auprès de la totalité des amis de DIEU(SWT). Il y est resté une période sans jamais rencontrer personne qui aspire à DIEU (SWT).

  • RETOUR AU SENEGAL : L’ETAPE DE DAROU MANNANE (Novembre 1902)

Ce retour est intervenu le 11 Novembre 1902 lorsque le Cheikh s’installa à Daroul MANNANE, l’éclat que DIEU(SWT) donna à son œuvre et la ruée des foules vers lui venant de toutes les contrées donnèrent une nouvelle fois des préoccupations gratuites à l’administration coloniale qui l’accusa de préparer une guerre. Ce sont ces raisons qui ont poussé cette dernière à l’exiler à nouveau en Mauritanie.

  • L’ETAPE DE MAURITANIE (juin 1903)

Le Cheikh signale qu’il est bon de savoir que ce voyage en Mauritanie, fait partie de la guerre sainte de l’âme commencée en 1313 H (1895) jusqu’à 1330 H (1912). Pendant les cinq (05) années que le Cheikh passa en Mauritanie, l’ensemble des vertueux qu’il trouva lui firent acte d’allégeance de même qu’ils lui firent des témoignages écrits sur sa qualité de représentant du prophète (PSL).

  • L’ETAPE DE THIEYENNE (avril 1907)

Au cours des cinq années que le Cheikh passa au Djolof, les ennemis usèrent de tous les moyens pour disposer d’éléments compromettants à son sujet, mais en vain. La voie dans laquelle il avait engagé les disciples, à savoir le travail et le culte rendu à DIEU (SWT), a fait que ce lieu qui était quasi désertique se transforma sur tous les plans, drainant ainsi des foules innombrables.

  • L’ETAPE DE DIOURBEL (janvier 1912)

Après Thiéyènne, le Cheikh est transféré à Diourbel en 1912. C’est à cette étape de Diourbel que les épreuves prirent fin. Ainsi, tout le monde put attester de la réhabilitation de l’Islam par son action ; et même l’administration coloniale finit par reconnaitre et témoigner de sa qualité de croyant sincère. Il resta à Diourbel en résidence surveillée jusqu’à son rappel à DIEU (SWT) en 1927.

Articles apparentés

LE CONTEXTE HISTORIQUE DE L’EXIL

admin

‘LE SENS DU MAGAL DE TOUBA : PACTE DE DAROU KHOUDOSS’

admin

110 comments

Leave a Comment